Ecrivain
|
|
|
|
|
|
|
|
 
Histoire
 
 
Romans
 
 
 

Pour revenir au site cliquer sur Précédent dans le navigateur
 

   

 

Présentation du livre par l'auteur :

Mémoires apocryphes d'un diplomate retiré sur une île grecque à la fin de sa vie, Les Ombres du levant retracent l'itinéraire de jeunesse d'Alexandre Granier d'Hautefort, né au Liban dans les année vingt, écartelé entre une éducation ultra-conformiste et ses attirances homosexuelles, mais aussi entre une passion destructrice pour Rod, un amour durable et ludique avec Willy, et la fascination pour une résistante grecque, Eléni.

Roman d'apprentissage dont le narrateur éprouve un moment une certaine séduction pour l'Allemagne nazie, avant de s'engager, en 1940, dans la France libre, ce livre entraîne le lecteur d'Alexandrie à Nuremberg et de Vichy à Istanbul. On y retrouve la trace des admirations d'Olivier Delorme pour Le Quatuor d’Alexandrie de Lawrence Durrell, Cités à la dérive de Stratis Tsirkas ou bien encore pour l’œuvre de Cavafis.

Surtout, ce premier roman remarqué par Le Monde des livres décrit avec sensibilité, humour et passion le Proche-Orient en guerre, la Grèce de la dictature Métaxas (1936-1941), de la Résistance et des débuts de la guerre civile.