OD

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 25 mars 2010

Juste une question au Saint-Siège...

comme ça, en passant, de la part d'un pédé de base qui a du goût pour les pompiers, les rugbymen, les poils, les muscles, la virilité triomphante de l'homme fait, un pédé que Sa Sainteté, du haut de sa grandeur morale, juge "intrinsèquement pervers", Sa Sainteté qui condamne la pilule, le divorce, l'avortement même suite à un viol, j'en passe et des pires - suivez mon regard, l'Afrique, le SIDA, la capote et tous ces évêques qui devraient être traînés au tribunal pour crimes contre l'humanité...

... Sa Sainteté qui, naguère, suspendit le procès "secret", en cour de Rome, d'un curé qui violait les petits enfants... handicapés,

... Sa Sainteté élevés chez les Hitlerjugend et béatificatrice de Pie XII (il n'y a pas que des hasards dans la vie !)

... Dites-moi, Votre Sainteté, est-ce que ç'aurait été plus grave si le curé violeur de petits handicapés, il avait mis une capote pour les pénétrations ?

La question me taraude ! Et une deuxième encore, Très Saint Père, si vous me permettez : qui est le plus "intrinsèquement pervers", Vous en couvrant de pareilles horreurs ou moi en aimant les mecs ?

mercredi 3 mars 2010

La commission européenne est-elle génétiquement modifiable ?

Décidément, M. Baroso, trostsko-maoïste converti au libéralisme bushiste (rappelons-nous qu'il fut l'hôte enthousiaste de l'inoubliable sommet des Açores, à l'heure tragique pour le monde où, comme le disait le Premier ministre travailliste anglais, les missiles de Saddam chargés de ravageuses armes de destruction massive pouvaient être envoyées sur n'importe quelle cible dans le quart d'heure) et sa commission de zombis n'en ratent jamais une dès qu'il s'agit de violer la démocratie.

C'est sans doute la raison pour laquelle les députés européens du Parti socialiste ont voté son investiture.

Donc, alors que l'Europe n'a pas été capable de la moindre coordination fût-ce sur un sujet aussi consensuel que l'aide à Haïti,

alors que l'Europe laisse la Grèce seule face à la spéculation d'agences de notation mafieuses et de fonds d'investissement délinquants qui ont jeté le monde dans la crise, des centaines de milliers de gens modestes dans le chômage, qui ont contraint les Etats à déverser des milliards sur le patronat privé afin de sauver d'une crise plus grave encore une économie qui a perdu toute logique, tout sens de l'utilité sociale et du bien commun,

alors que l'Europe laisse ces agences de notation et ces fonds d'investissement s'attaquer aujourd'hui à ces Etats, sous le prétexte qu'ils sont en déficit (la belle affaire !) parce qu'ils ont dépensés de l'argent pour limiter les dégâts monumentaux dont ces agences et ses fonds sont les principaux responsables,

alors que l'Europe contraint, par son inaction, des gouvernements élus que une politique social-démocrate à conduire des politiques ultra-libérale faisant payer les pots cassés du capitalisme dérégulé aux plus modestes et aux plus vulnérables,

alors que l'Europe continue à être le vecteur de toujours plus de dérégulation, cette dérégulation qui justement a conduit à la catastrophe,

alors que cette Europe-là, qui sait toujours mieux que les peuples ce qui est bon pour eux,

voilà qu'elle autorise la patate génétiquement modifiée qui va permettre à un grand trust allemand de faire bondir ses bénéfices.

Peu importe, naturellement, que les peuples européens soient massivement contre les OGM, peu importe les risques de contamination et dissémination, peu importe qu'on ne sache rien des effets de ces OGM sur la santé humaine, peu importe que ceux qui sont chargés de les évaluer fassent sans cesse des allers-retours entre les organismes totalement indépendants qui les évaluent et les firmes qui les produisent, comme les experts de l'OMS qui ont annoncé le cataclysme pendémique de la grippe A sont totalement indépendants des laboratoires pharmaceutiques qui ont notablement arrondi les bénéfices de leurs actionnaires avec le vaccin contre la grippe A... aux dépens de systèmes de sécurité sociale dont le soi-disant déficit en sera aggravé d'autant, légitimant de nouvelles ponctions sur le contribuable...

Peu importe : la patate transgénique était une urgence, une priorité, elle est IN-DIS-PEN-SA-BLE; ainsi en ont décidé l'ex-trotsko-maoïste, qu, au moins n'aura pas renié dans l'affaire son aversion pour la démocratie, et sa commission de zombi.

Dormez en paix, braves gens, de toute façon, rien ne sert de vous alarmer, la patate transgénique c'est seulement pour fabriquer du carton ! On ne vous force même pas à la bouffer... enfin, pour l'instant.

Dormez en paix, braves gens, d'ailleurs vous voyez bien, les socialistes ont voté pour Baroso et ses zombis ! même les socialiste grecs !!! c'est vous dire...

En fait, si vous voulez le fond de ma pensée, je crois qu'il faudrait mettre une bande de chercheurs au boulot d'urgence pour voir comment modifier génétiquement les institutions européennes, la commission, Baroso et ses zombis, voir les socialistes eux-mêmes... une modification génétique du genre de celle qu'on a opérée, en France, autour de 1789, de 1830, de 1848, de 1870...